L’écharpe d’Iris

Écharpe d’Iris / Arc-en-ciel / Arco Iris

«Il pleut, le soleil luit, et l’écharpe d’Iris
Rend ceux qui sortent avertis
Qu’en ces mois le manteau leur est fort nécessaire.»
Jean de la Fontaine


1 – ROUGE…


 

 


2 – Orange…


 

 


3 – Jaune…


 


4 – Vert / Vers


Clin d’œil aux iris,

Je ne vais pas malgré ce titre
Vous parler du grand Osiris,
Ne maîtrisant pas le chapitre
Je me bornerai aux iris !

J’aime cette fleur à rhizomes
Et cela depuis très longtemps,
Je me souviens quand j’étais môme
D’en avoir cueilli aux étangs.

Ils ont des fleurs hermaphrodites,
Ne cherchez pas chez les iris
A séparer un soir de cuite
Les zizis et les clitoris !

Le peintre à l’oreille coupée
En a couché sur un tableau :

Il y en a une flopée
Qui valent très cher au kilo !

J’ai planté la variété « Tourne »,
C’est un papy en rocking-chair
Qui m’a dit : « Mon gars, l’iris « Tourne »,
C’est vraiment l’iris le moins cher ! »

Et grâce à cette économie
J’en ai pris d’autres, des « Olés »,
Renommés en gastronomie :
Rien ne vaut les iris « Olés » !

Ma bonté étant légendaire,
Des droits d’auteur je fais mon deuil,
Rangez votre carte bancaire :
Vous avez mes iris à l’œil !
Pierre Dupuis


5 – Bleu…


 

 


6 – Indigo…


 

 


7 – Violet…


 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


A travers les merveilleux paysages du Val de Loire et de la Sologne, le Parc du Domaine de Morchène à Saint-Cyr-en-Val (Loiret) et deux producteurs d’Iris se regroupent pour créer un « circuit floral » à la découverte de l’univers des iris, fleurs dont la gamme chromatique est quasiment infinie… Ces fleurs sont issues de la collection des 1875 plants d’iris du Parc Floral de La Source, soit plus de 450 variétés. Cette collection de Saint-Cyr-en-Val était « Collection agréée » et est depuis cette année labellisée « Collection Nationale ».



Merci à tous ceux qui ont contribué
à réaliser ce parcours d’une fabuleuse beauté…


Gil&Dom, Les Fouleurs de Sentes

Publicité

20 réflexions au sujet de « L’écharpe d’Iris »

  1. Très belle écharpe d’Iris, les amis! Ce 21 mai, dans le Parc Floral du Bois de Vincennes qu’il avait créé, Daniel Collin a été célébré par le baptême d’un iris à son nom … oui, le Parc Floral, c’est lui, et grâce à lui La Cartoucherie … et tant d’autres réalisations!!! Merci pour la gustillation des couleurs, chers Fouleurs!!

    Aimé par 2 personnes

    • Chère Old Nick,
      Une petite histoire sur cette fleur qui est devenu plusieurs fois emblème à travers l’histoire :
      « Guerrier courageux et redoutable, fin stratège, Clovis (466-511), alors tout jeune homme, mit en déroute l’armée romaine à Soissons en 486 et remporta une victoire écrasante sur les Alamans à Tolbiac dix ans plus tard. En 507, Clovis réunit ses troupes et fonça sur Châtellerault pour débusquer les Wisigoths qui terrorisaient et pillaient les populations. Lorsqu’il aperçut l’armée ennemie, Clovis fut stoppé dans son avancée par la Vienne, une rivière large et profonde. Ne sachant comment franchir le cours d’eau, il vit une biche traverser la rivière à gué. Il n’eut qu’à suivre la voie tracée par l’animal pour fendre les eaux. Parvenu sur l’autre berge, Clovis remarqua une jolie fleur jaune qui poussait en grand nombre. Il cueillit l’un de ces iris des marais (Iris pseudacorus) et partit vaillamment à la bataille, en brandissant son nouveau talisman. Victoire totale ! Persuadé qu’il devait son triomphe à la petite plante, le roi des Francs fit de l’iris son emblème, le symbole de la monarchie et de l’unité du royaume. » L’iris des marais, celui que je préfère…
      Nous arrivons de la Cartoucherie, où nous avons assisté à un spectacle de Karl VALENTIN à la Tempête…
      Bien à vous,
      Gil&Dom

      J’aime

    • Merci pour cette réponse versifiée
      Ou j’abonde en ton sens si fouillé
      Pourtant le pinceau peut graver
      Des miracles qui portent à rêver

      Tu nous as souvent fait ce cadeau princier
      Et je ne saurais encore te remercier
      Pour toutes ces années passées
      Pour toutes ces années à CRÉER

      Gil

      Aimé par 1 personne

    • Si ta journée s’est effectivement bien passée après la lecture de mon Écharpe , je te propose de t’envoyer un article de blog chaque matin…
      Tu me dis ?
      « L’aventure c’est le trésor que l’on découvre à chaque matin. » Grand Jacques
      Des Bises,
      Gil&Dom

      PS: Cette petite chanson parce que c’est toi…

      J’aime

  2. Jolie écharpe arc-en-ciel … Une de mes fleurs préférées, nous sommes allées, Lilya et moi les dessiner au parc floral, il y a peu de temps. Un défi de peinture qui nous a fait observer de près la multitude des tons et des couleurs.
    J’en ai dans le jardin mais pour l’instant mes iris boudent, beaucoup de feuillage et pas de fleurs… quelqu’un a t-il un conseil de jardinier ?
    O*

    Aimé par 2 personnes

    • C’est vrai que c’est un régal ces Iris pour ceux qui apprécient ces couleurs envoutantes, ces camaïeux de rouges, de mauves, d’oranges… toutes les couleurs finalement, même si avec Domi nous avons une préférence pour les bleus et les indigos… Tu poses une question, un conseil de jardinier demandes-tu ? A Ardon, j’ai le même problème que toi… Toutefois je peux répondre… L’Iris a le rhizome prolifique, foisonnant, voir envahissant… alors :
      1/ Supprimer les tiges florales une fois les fleurs fanées afin d’éviter la formation de graines qui épuise inutilement la plante.
      2/ Ton cas : au bout de quelques années, les touffes devenues trop denses deviennent moins florifères. Il faut alors les diviser pour les régénérer.
      a) Arrache la souche durant l’été ou l’automne,
      b) coupe le feuillage à 10-15 cm,
      c) sépare les rhizomes en ne conservant que les plus beaux morceaux, munis au minimum d’un éventail de feuilles et de quelques racines,
      d) replante aussitôt dans un autre endroit ensoleillé du jardin, préalablement préparé.

      Et voilà le tour est joué et l’année prochaine tu auras de nouveaux iris, mais fleuris cette fois !!!
      Des Bises,
      G&D

      J’aime

    • Salut Laurent,
      et oui les fleurs parlent, mais il faut savoir entendre leurs mots et ce n’est pas donné à tout le monde… Moi je parle souvent à nos arbres, à nos fleurs, à la végétation en général et c’est exceptionnel que j’ai une réponse… tu as raison la réponse est dans la couleur, dans l’odeur et c’est peut-être mieux ainsi…
      Car j’ai bien peur que : “Si les muets pouvaient parler, ils gueuleraient comme des sourds.” (Citation de Raoul Pochon)
      Des Bises,
      Gil&Dom

      J’aime

    • Salut Patrick,
      « Apprendre à lire les fleurs », que voilà une superbe expression…
      On voit que Monsieur est connaisseur en plastique, toutes catégories confondues, Monsieur a du métier…

      Et bien d’accord nous te ferons notre B A en te faisant le B A – BA de la Fleur Solognote. Des fleurs riches et sauvages qui font l’admiration pour leurs formes et leurs couleurs. Une flore où les aventuriers de tous âges peuvent se faire plaisir et découvrir des mondes insoupçonnés. Après ta lecture rude et approfondie du caillou, une lecture plus suave, plus onctueuse, voire plus séraphique du pistil solognot…

      De grosses Bises,
      Gil&Dom

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s